Poursuites d ‘Etudes – Témoignages Classes Prépa

Accueil » Les écoles & formations » L’enseignement Supérieur » Poursuites d ‘Etudes – Témoignages Classes Prépa

Que deviennent nos anciens de la Prépa ?

Que deviennent-ils ?
Comment se déroulent les études en école d’ingénieurs ?
Dans quels métiers se sont ils engagés ?
Quels souvenirs gardent-ils de leurs années Croix Rouge ?

GATELsite

Mathieu GATEL

Après avoir effectué ma terminale S à la Croix Rouge La Salle, en 2015, j’ai décidé de m’orienter vers des études en Ecole d’Ingénieurs et c’est naturellement que je me suis dirigé vers la prépa CPGE du lycée PTSI/PT. Je n’avais pas d’idée précise concernant l’école et les domaines qui me plairaient le plus. Comme la prépa PTSI/PT permettait de toucher un peu à tout, c’était une prépa qui me permettait d’affiner mes choix.
Après 2 années passées entre les cours, les colles, les devoirs et l’internat, j’ai intégré Grenoble INP Génie Industriel. Après les écrits de la banque PT j’ai passé l’oral spécifique de cette école qui consiste en un entretien avec un professeur et un industriel.
J’ai donc passé les 2 années suivantes à Grenoble, qui est une importante ville étudiante et le réseau de 5 écoles INP sur la ville permet une vie associative unique.
La première année est un tronc commun pour remettre les différentes prépas sur un pied d’égalité, la seconde partie de l’année est consacrée à des projets d’exploration à propos des deux filières de 2ème année. Ma préparation en PTSI/PT m’a permis de suivre sereinement les cours de cette école.
J’ai personnellement intégré la filière IDP (Ingénierie de Produit) qui se concentre sur la partie conception et prototypage.
J’ai également eu la chance en troisième année de partir un semestre à Montréal en échange dans le cadre de notre mobilité internationale.
Je suis actuellement chez Eiffage Energie en stage de fin d’étude ou je travaille sur la planification de travaux sur le chantier naval de Saint Nazaire.  Ce stage peut déboucher sur une offre de CDI.

Charline-Hametsite

Charline HAMET

Après avoir passé mes concours en 2014, j’ai intégré l’UTC en génie biologique pour finalement revenir vers le génie mécanique à la fin du premier semestre.
Au cours de mon cursus j’ai effectué mon premier stage de 6 mois chez Safran Helicopter Engine (anciennement Turbomeca). A la suite de mon stage de 4ème année, je me suis spécialisée en matériaux, production et logistique intégrée. J’ai effectué en parallèle une formation internationale aux relations mondialisées de l’entreprise. Avant mon projet de fin d’études, je suis partie étudier 6 mois au Mexique à l’université Tech de Monterrey à Guadalajara.
En rentrant, j’ai effectué mon stage de fin d’études de 6 mois chez Bouygues construction matériel dans la direction opérationnelle travaux publics  en région parisienne (92).
J’ai ensuite été embauchée chez Bouygues Travaux Publics en tant qu’ingénieur matériel. Depuis avril je suis en mission sur Londres pour le projet HS2 : construction d’une ligne à grande vitesse entre Londres et Birmingham; le tronçon réalisé par le groupement dont fait partie Bouygues comprend la construction de 2 tunnels de 16km et un viaduc de 4km.

LE-BIHAN-VALENTIN

LE BIHAN VALENTIN
(PROMO 2018 – 2020)
 Etudiant à POLYTECH Nantes, en Génie Civillogo-polytech-nantes

Peux-tu nous résumer ton parcours depuis la terminale ?

J’ai fait un bac scientifique car depuis tout petit je suis intéressé par les maths et la physique. J’avais choisi l’option SVT car dans mon lycée je n’avais tout simplement pas le choix car l’option SSI n’était pas présente. Après avoir obtenu mon bac, je n’avais vraiment aucune idée de quoi faire et dans quelle école aller. C’est pourquoi j’ai décidé de faire une prépa afin d’avoir un horizon d’apprentissage vers l’ingénierie et avoir un cursus non totalement défini. Cela m’a donc permis pendant ces deux belles années, de découvrir réellement mes centres d’intérêt, mes points forts et mes points faibles. J’ai choisi de faire une prépa PTSI car c’est la prépa qui pour moi me correspondait le mieux. Elle offre un équilibre entre l’ensemble des matières scientifiques et permet donc de se construire un beau cartable de connaissances. De plus cette prépa est très bénéfique car le concours se déroule seulement sur 2 semaines.

Quels souvenirs gardes-tu de tes années Croix-Rouge La Salle ?

C’était génial ! J’ai découvert le plaisir de travailler et d’apprendre. Il faut être franc, le travail est intense, les journées sont bien remplies et le week-end commence seulement le samedi midi. Mais il ne faut pas prendre peur et renoncer à faire une prépa. Je n’étais pas un excellent élève avant de rentrer en prépa, loin de là. Et au final comme mes camarades de classe, on a pris goût à venir en cours et à travailler. Ce sont vraiment deux années extraordinaires et je suis fier d’avoir fait cela. De plus, il ne faut pas oublier qu’avec ces deux années de prépa, vous allez créer de nombreuses relations. Ce qui est bien à la Croix Rouge La Salle, c’est que nous gardons la même classe pendant les deux ans. Ainsi, tout le monde se connaît et est solidaire et il n’y a pas d’esprit de compétition comme nous pouvons trouver dans certaines grandes prépas en France. Enfin, à la Croix Rouge La Salle, les profs sont très proches des étudiants et au fur et à mesure de l’année des liens se créent. Ils sont tout le temps à notre écoute et veulent vraiment notre réussite.

Comment vois-tu ton avenir ?

Cette année, je suis très content d’avoir intégré l’école Polytech Nantes dans le domaine du Génie Civil. Cette école me correspond et j’ai déjà créé de nombreux liens d’amitié.

Peux-tu donner un conseil aux élèves de terminale ?

Si vous êtes motivé, curieux, dynamique et si vous avez un esprit scientifique, alors venez découvrir la prépa PTSI à la Croix-Rouge, vous ne serez pas déçu. Cette prépa va d’un côté vous permettre d’apprendre de nombreuses choses, mais aussi de vous connaître vous-même et d’avoir deux ans pour réfléchir à ce que vous voulez faire plus tard.

MOUILLON-LOLA

MOUILLON Lola
(PROMO 2019 – 2020)
 Etudiante à IMT Mines Albi-Carmaux

logo-Mines-Albi-Carmaux

 

Peux-tu nous résumer ton parcours depuis la terminale ?

En terminale, j’étais en S-SVT. J’avais environ 13-14 de moyenne. Au moment de faire mes voeux sur Parcoursup, je n’avais pas vraiment d’idées d’écoles. J’ai donc décidé de mettre des classes préparatoires pour me laisser deux ans pour réfléchir et ne pas me spécialiser trop tôt.

Pour être sûre de choisir la bonne prépa, je suis allée aux portes ouvertes à la Croix-Rouge et j’ai vraiment été convaincue :

· On a pu rencontrer les profs de PTSI et PT et discuter avec eux. J’ai trouvé qu’ils étaient très investis dans la réussite des élèves et qu’ils étaient là pour les pousser à atteindre le meilleur d’eux-mêmes.

· Il y avait aussi des élèves qui nous présentaient l’internat et nous parlaient de leurs cours.

Personnellement, j’ai décidé de prendre un appartement car je suis quelqu’un de plutôt solitaire mais ceux qui y étaient, ne le regrettaient pas du tout ! Le soir, ils pouvaient s’entraider et travailler en petits groupes si besoin. De plus, la filière PTSI-PT est une filière dans laquelle il y a peu de candidats pour un grand nombre de places dans plus de 100 écoles d’ingénieur. Il y a donc plus d’élèves qui intègrent une école comparé aux autres filières. Pendant la période des concours, on a seulement 15 jours d’épreuves pour pouvoir intégrer de très belles écoles.

Quels souvenirs gardes-tu de tes années de Prépa à La Croix Rouge La Salle ?

Je garde de très bons souvenirs de mes années de Prépa bien qu’elles aient été intenses. Il y a pas mal de travail personnel à fournir mais ce n’est pas insurmontable tant qu’on s’y investit pleinement. Au fur et à mesure de l’année, on sent une réelle progression dans notre travail et ce grâce aux colles et à la persévérance. Bien que nous étions 40 étudiants, il y avait beaucoup de cours en demi-groupe qui permettaient de poser des questions plus facilement. Cela m’a vraiment permis de prendre confiance en moi et d’être plus à l’aise à l’oral. Et surtout, il y avait une très bonne ambiance, que ce soit entre les étudiants mais aussi avec les profs. La cerise sur le gâteau fut le barbecue en fin d’année avec tous les professeurs !

Comment vois-tu ton avenir ?

Tout d’abord, je suis très contente d’avoir intégré l’IMT Mines Albi. C’est une école d’ingénieur généraliste qui propose diverses options et a une très grande ouverte internationale. En troisième année, j’aimerais faire un double diplôme de deux ans en Chine. De plus, on rencontre et interagit avec des doctorants et chercheurs, ce qui est très enrichissant. On découvre aussi le milieu de l’entreprise grâce à nos stages (un chaque année).

Peux-tu donner un conseil aux élèves de terminales ?

Il ne faut négliger aucune matière comme le français ou l’anglais. C’est souvent grâce à ces matières que l’on se démarque des autres et qu’on intègre l’école que l’on veut. Et surtout, soyez ambitieux et ne baissez pas les bras même si c’est difficile. Le travail finit toujours par payer !

LE-BIHAN-THIBAULT

LE BIHAN Thibault
(PROMO 2019 – 2020)
Etudiant à Ecole intégrée – Seatech Toulon

seatech_ufr-1

Peux-tu nous résumer ton parcours depuis la terminale ?

J’ai fait un BAC S option SI et j’aimais particulièrement les sciences de l’ingénieur, et la filière PTSI/PT est celle où il y en a le plus donc je savais que ça m’intéresserait et qu’en plus j’aurais certaines notions. Je ne connaissais rien du concours et des écoles après la Prépa et rétrospectivement j’ai eu de la chance en choisissant de faire PT parce qu’il n’y a qu’un seul concours à passer et qu’il donne accès à beaucoup de possibilités. Je suis arrivé à La Croix Rouge La Salle avec des doutes quant à l’idée de faire deux ans de Prépa, mais en me disant qu’au moins un an serait intéressant pour faire autre chose après. Si je suis resté, c’est parce que jamais je n’ai été seul face au travail, c’est-à-dire que je savais que je pouvais toujours compter sur mes amis ou mes profs en cas de difficulté. Et pour moi cette bonne ambiance est l’atout principal de La Croix Rouge La Salle par rapport à d’autres Prépas.

Quels souvenirs gardes-tu de tes années de Prépa à La Croix Rouge La Salle ?

En sortant de Terminale j’avais l’impression que la Prépa ça allait être deux années où on fait une croix sur les relations humaines et où tout n’est que tourné vers le travail, et ce n’est pas du tout ce que j’ai ressenti. En fait les premiers souvenirs qui me viennent sont ceux des amis que je m’y suis fait. Je me suis retrouvé avec des gens avec qui j’avais beaucoup en commun et avec qui j’ai partagé des rires et des moments de vie que je n’aurais jamais vécus si j’avais été dans une Prépa où la compétition et le travail sont les seuls piliers de l’excellence. J’ai passé deux ans à l’internat et l’esprit de famille qui y régnait m’a beaucoup réconforté pour poursuivre la Prépa dans des moments de doutes. Ces doutes étaient dus à des difficultés à mettre du sens dans mon travail, parce que je me disais que le programme était volontairement intense dans un but de sélection et je me demandais ce que moi j’en retirais. Ce que j’en retire c’est que cela a changé principalement deux choses dans ma vie, d’une part j’ai pris conscience de l’importance des relations humaines, et d’autre part, j’en ai retiré beaucoup de connaissances pour comprendre le monde ; cette culture a forcément beaucoup de répercussions sur ma manière de penser, maintenant et dans le futur.

Comment vois-tu ton avenir ?

J’ai intégré l’école SeaTech à Toulon où je compte suivre l’année prochaine une spécialisation en systèmes mécatroniques et en robotique accompagnée d’enseignements en création d’entreprise. Après j’aimerais bien voir d’autres horizons, que ce soit avec un double-diplôme à l’étranger ou un premier emploi dans une entreprise présente à l’internationale. En fait il y a beaucoup de possibilités et c’est impossible de dire ce que je ferai dans deux ans.

Peux-tu donner un conseil aux élèves de terminales ?

Je ne crois pas qu’il y ait de bon ou de mauvais choix, si je devais résumer ma vie aujourd’hui je dirais que c’est d’abord des rencontres, des gens qui m’ont tendu la main, peut-être à des moments où je ne savais pas que choisir. Et c’est assez curieux de se dire que les hasards, les rencontres, forgent une destinée, parce que quand on a le goût d’apprendre, de bien apprendre, du beau geste, parfois on ne trouve pas la motivation qui vous aide à avancer. Je pense que même un an de Prépa ce n’est pas une année perdue, car la connaissance créée les opportunités. Enfin, il est important de faire ses études avec des profs à l’écoute et des collègues qui deviendront de vrais amis, et c’est ce que je retiendrai de mes années à La Croix Rouge La Salle.

STANCIU-NOEMIE

STANCIU Noémie
(PROMO 2019 – 2020)
Etudiante à l’école d’ingénieur EIGSI à La Rochelle

EIGSI-LRCASA

Peux-tu nous résumer ton parcours depuis la terminale ?

Après ma terminale, je suis entrée en Prépa PTSI-PT à La Croix Rouge La Salle et actuellement je suis en école d’ingénieur à La Rochelle à l’EIGSI.

Quels souvenirs gardes-tu de tes années de Prépa à La Croix Rouge La Salle ?

Mes années à La Croix Rouge La Salle se sont bien déroulées. En prépa, les journées étaient bien chargées. En effet, la journée de cours commençait à 8h et se finissait à 17h30.

Comment vois-tu ton avenir ?

Maintenant que j’ai intégré une école d’ingénieur généraliste, il me reste à choisir ma dominante c’est-à-dire le domaine vers lequel je veux m’orienter en 3ème année.

Peux-tu donner un conseil aux élèves de terminales ?

Beaucoup vous diront de ne pas vous embarquer dans une filière car vous n’en avez pas les compétences. Moi je pense qu’il faut toujours choisir la filière qui vous plait peu importe ce que disent les autres. Si celle-ci vous plait alors allez-y ! Il faut croire en ses capacités et croire en soi ! Deux fois par semaine, le soir entre 18h et 20h, nous passions des « colles ». Les colles sont des évaluations à l’oral à passer devant un professeur dans une salle. Durant mes 2 ans de Prépa, le rythme des cours était rapide voire très rapide. Il a fallu que je m’accroche. Ce n’était pas facile tous les jours. Même si mes 2 années de Prépa ont été difficiles parfois, je suis fière de les avoir faites. Elles m’ont appris la rigueur et l’endurance. Elles m’ont aussi permis d’acquérir de nombreuses compétences qui me servent énormément en école d’ingénieur. 3 dominantes m’intéressent : «Energie & Environnement », « Entreprise du Futur » et « Performance industrielle ». La première dominante me permettrait d’acquérir des connaissances en énergie électrique des bâtiments et des transports et en énergie renouvelable. La deuxième et la troisième sont orientées vers le management d’équipe et l’amélioration de l’organisation des entreprises. Je ne sais pas encore quel métier me correspondrait le mieux. Je voudrais devenir soit Chef de Projet, soit Ingénieur R&D, soit Ingénieur bureau d’étude.

TÉMOIGNAGES

Souvenirs de Prépa

Parcours depuis la terminale

Quel avenir imaginez-vous ?

Quelles sont vos activités ?

Pourquoi la CPGE option PT ?

 

POURSUITE D’ÉTUDES
2019/2020 des Étudiants
2ème année CPGE Option Phys&Tech

100%
de nos étudiants sont admissibles
89 %
des choix des candidats sont admissibles
corentin_ach

Corentin ACH

estia

Corentin a choisi d’intégrer l’ESTIA (École Supérieure des Technologies Industrielles Avancées) à Bidart

gwen_andre

Gwen ANDRE

epf_es

Gwen a choisi d’intégrer l’EPF à SCEAUX, un établissement qui forme des ingénieurs au profil pluridisciplinaire, qui se répartissent dans tous les secteurs de l’industrie et des services

brieuc_calvez

Brieuc CALVEZ

grenoble_inp_ensimag

Brieuc a choisi d’intégrer l’’École Nationale Supérieure d’Informatique et de Mathématiques Appliquées, une école d’ingénieurs du groupe Grenoble INP

simon_chapoix

Simon CHAPOIX

cnam_esgt

Simon a choisi d’intégrer l’École supérieure des géomètres et topographes au Mans, une école d’ingénieurs qui dépend directement du Conservatoire  National des Arts et Métiers

dorian_de_paulis

Dorian DE PAULIS

imt_mines_ales

Dorian a choisi d’intégrer l’École Nationale Supérieure des Mines d’Alès

benjamin_deniel

Benjamin DENIEL

polytech_lille

Benjamin a choisi d’intégrer l’École polytechnique universitaire de Lille, option mécanique

johanne_devie

Johanne DEVIE

enssat_lannion

Johanne a choisi d’intégrer l’École Nationale Supérieure des Sciences Appliquées et de Technologie à Lannion

killian_eon

Killian EON

ubo

Killian est entré à l’UBO en L3 Sciences Industrielles

arthur_glotin

Arthur GLOTIN

paristech

Arthur a choisi d’intégrer l’École Arts et Métiers Paris Tech

yann_gourmelen

Yann GOURMELEN

polytech_nantes

Yann a choisi d’intégrer l’École Polytechnique Universitaire de Nantes, spécialité Électronique et Numérique

francois_kermarrec

François KERMARREC

polytech_orleans

François a choisi d’intégrer l’École Polytechnique de l’Université d’Orléans, spécialité Génie Civil et Environnement

mael_laviec

Maël LAVIEC

bordeaux_inp

Maël a choisi d’intégrer l’ENSEIRB-MATMECA option Électronique, une école d’ingénieurs de Bordeaux INP

maxime_corre

Maxime CORRE

hei_yncrea

Maxime a choisi d’intégrer  l’École des Hautes Études d’Ingénieur de Lille

quentin_le_cossec

Quentin LE COSSEC

ensem_edle

Quentin a choisi d’intégrer l’ENSEM, une école d’ingénieurs du groupe INP au sein de l’université de Lorraine

yann_le_floch

Yann LE FLOCH

grenoble_inp_ense3

Yann a choisi d’intégrer l’École Nationale Supérieure de l’Énergie, l’Eau et l’Environnement

erwan_le_gall

Erwan LE GALL

enssat_lannion

Erwan a choisi d’intégrer l’École Nationale Supérieure des Sciences Appliquées et de Technologie à Lannion

yoann_raguenes

Yoann RAGUENNES

polytech_annecy

Yoann a choisi d’intégrer L’École Polytechnique Annecy-Chambéry, spécialité Informatique

paul_emile_savary

Paul Émile SAVARY

paristech

Paul Émile a choisi d’intégrer l’École Arts et Métiers Paris Tech

mathieu_testu

Mathieu TESTU

icam_vannes

Mathieu a choisi une formation en alternance au sein de l’école d’ingénieur, l’ICAM, à Vannes

gwendal_thomas

Gwendal THOMAS

paristech

Gwendal a choisi d’intégrer l’École Arts et Métiers Paris Tech

paul_troistorff

Paul TROISTROFF

paristech

Paul a choisi d’intégrer l’École Arts et Métiers Paris Tech

alexandre_nau

Alexandre NAU

estp_paris

Alexandre a choisi d’intégrer l’École Spéciale des Travaux Publics, du bâtiment et de l’industrie à Paris

jules_pasco

Jules PASCO

estia

Jules a choisi d’intégrer l’ESTIA (École Supérieure des Technologies Industrielles Avancées) à Bidart

gabriel_perrot

Gabriel PERROT

polytech_nantes

Gabriel a choisi d’intégrer l’École Polytechnique universitaire de l’Université de Nantes, spécialité Énergie Électrique

e
Facebook
X