Le Breton

L’enseignement du breton | Ar brezhoneg er groaz ruz

Tous les élèves bretonnants de Seconde, Première ou Terminale peuvent suivre un enseignement en filière bilingue breton-français ou un enseignement du breton en option facultative.

Pourquoi le breton ?
• Le breton est une langue vivante ; c’est une des langues vivantes de notre pays. C’est la langue maternelle de certains membres de nos familles, voisins, amis qui l’utilisent au quotidien pour
échanger.
• Elle fait partie de notre culture, de notre patrimoine. Elle est inscrite dans une très large majorité des noms de lieux de notre département, nous l’entendons dans nos fêtes et nos chansons.
• Sa maîtrise est actuellement valorisée dans de nombreux secteurs professionnels : enseignement, secteur associatif, gestion des ressources humaines, métiers du livre, de la radio, de la télévision,de la culture, de la santé…

Pour qui ?
Nos élèves ne sont pas des débutants puisqu’ils ont reçu en général un enseignement en breton depuis la maternelle.
L’enseignement optionnel Breton
Cet enseignement de langue régionale est assuré en groupe à effectifs réduits.
La filière bilingue Breton
Les élèves de la filière bilingue reçoivent un enseignement de 6 heures hebdomadaires en langue bretonne : 3 heures consacrées à la langue et la littérature bretonnes, 3 heures consacrées à l’Histoire-géographie.
Les élèves bilingues ne constituent pas une classe à part entière dans l’établissement. Lors des cours d’Histoire-géographie et de breton, le groupe est pris en charge par un enseignant bilingue.
Lors du Baccalauréat général, seuls, les élèves en filière bilingue peuvent choisir le Breton en LVB.

drapeau_bzh

Gallout a ra an holl skolidi brezhonek er c’hlasoù eilved, kentañ pe termen deskiñ brezhoneg evel danvez dibab diret pe en hentad divyezhek.

Perak deskiñ brezhoneg ?
Ur yezh vev eo ar brezhoneg ; unan eus yezhoù hor bro eo.Yezh vamm meur a hini eus hor c’herent, hor mignoned, hon amezeien, ur yezh implijet gant ul lodenn vat anezho war ar pemdez.
• Darempedoù stank hon eus gant ar brezhoneg : gant an anvioù-lec’h, an avioù-familh, en ur glevet hon amezeien, hor mignoned, en ur selaoù kanaouennoù, sonerezh, rimadelloù. Hor gwrizioù, hor glad, hor sevenadur eo ar brezhoneg.
• An deiz a hiziv, komz brezhoneg a zo talvoudus evit un toullad micherioù : micherioù ar c’helenn, an tutañ, ar skignañ, ar c’hleweled, al levrioù, ar sevenadur, ar yec’hed, er c’hevredigezhioù…

breton_nono_humour

Evit piv ?
Hor skolidi n’int ket deraouidi p’o heuliet un hentad divyezhek abaoe ar skol-vamm peurvuiañ.
Deskadurezh diret ar brezhoneg
E strolladoù bihan e vez desket yezh hor rannvro.
An hentad divyezhek brezhoneg
6 eurvezh e brezhoneg a vez kinniget d’al liseidi : 3 eurvezh war ar yezh hag al lennegezh, ha 3 eurvezh war ar Istor-douaroniezh.
Liseidi an hentad divyezhek ne’z eont ket d’ober ur c’hlas penn-dabenn. E-pad ar c’hentelioù Istor-douaroniezh pe vrezhoneg e vezont kemeret e-karg gant ur c’helenner divyezhek.
N’eus nemet ar re o deus choazet an hentad divyezhek a c’hell dibab ar brezhoneg e-giz YVB evit ar vachelouriezh hollek.

e
Facebook
X